Supérieur général-MESSAGE de CLÔTURE-17e Conseil d’Institut,BANGKOK, THAÏLANDE.

Supérieur général-MESSAGE de CLÔTURE-17e Conseil d’Institut,BANGKOK, THAÏLANDE.

17e Conseil d’Institut– BANGKOK, THAÏLANDE

 MESSAGE de CLÔTURE – 20.01.2017

 

Introduction

Bon après-midi à vous tous ! Alors que nous arrivons à la fin de ces 20 jours vécus ensemble comme frères et leaders des différentes entités de notre congrégation et comme participants à la session de formation et au 17e conseil d’institut, je crois que nous pouvons dire que cet événement fut un « franc succès » et ce, pour plus d’une raison. Comme nos Constitutions le mentionnent: « Le Conseil d’’Institut a pour mission de promouvoir, dans la concertation, le bien commun et l’unité de l’Institut ». En repensant aux jours vécus ensemble comme membres du 17e conseil d’institut, il me semble évident qu’un climat d’unité et de charité régnait entre les 27 participants et ce, malgré le fait que nous venons de différents continents, que nous sommes nés et avons été élevés en des cultures différentes, que nous appartenons à des groupes d’âges variés, et que nous avons différentes philosophies vie. Je suis sûr que tous les participants peuvent unanimement affirmer que les 3 semaines que nous avons passées ensemble, à titre de leaders de la congrégation, furent vraiment une excellente occasion de renforcer nos liens comme membres d’une grande famille capable de faire une évaluation réaliste de sa vie et de sa mission. Je n’hésite pas à dire que tous ceux qui, au cours de ces semaines, ont été témoins de notre vie ici, pourraient spontanément dire: « Voyez comme ils s’aiment »!

Remerciements

Si nous pouvons qualifier la session de formation des supérieurs provinciaux et le 17e conseil d’institut de « franc succès », c’est grâce aux efforts de collaboration de différentes personnes et de différents groupes. Au nom de toute la congrégation, je tiens à exprimer mes sincères remerciements à tous ceux qui ont contribué, d’une façon ou d’une autre, à la planification, à la préparation et au succès de ces sessions.

Je tiens d’abord à remercier Dieu de nous avoir accompagnés tout au long de notre démarche, et de nous avoir permis d’être ici, à l’exception des supérieurs des entités de Belgique et du Brésil. Je tiens aussi à exprimer mes sincères remerciements à chacun des membres de l’administration centrale pour leur contribution significative au succès de la session de formation et du conseil d’institut. En fait, la préparation lointaine a commencé dès le mois de juin 2016. Je tiens également à exprimer mes sincères remerciements à l’administration provinciale de la province de Thaïlande, qui a généreusement offert d’accueillir ce conseil d’institut et qui a fait preuve de beaucoup  de collaboration depuis les tout débuts du travail d’organisation. Tout le monde a été impressionné par l’accueil chaleureux, les accommodations, les décorations de bon goût et l’agréable atmosphère. Bien qu’un vote de remerciement formel, mentionnant les noms des personnes, soit prévu lors de la cérémonie de clôture, je tiens  à mentionner le F. Surasit Sukchai, supérieur provincial, et le F. Phiraphongs qui, tous deux, pendant des mois, ont été impliqués dans la planification et la préparation, et qui ont agi comme des anges gardiens pour nous tous. Chaque fois que nous avions besoin d’eux, ils étaient là, en toute simplicité et avec beaucoup d’amour fraternel.

De même, nous avions nos 2 interprètes, les FF. René Delorme et Roger Bossé, qui ont accompli leur tâche avec beaucoup de professionnalisme. Lorsque certains participants avaient la tentation de somnoler, nos deux traducteurs restaient en éveil et se montraient d’efficaces canaux de communication. En voyant toutes les présentations en 2 langues, vous pouvez imaginer combien de documents ont dû être traduits en anglais ou en français. La plupart des traductions ont été réalisées par les FF. René Delorme, Marcel Barreteau, Ronald Brissette, Corentin Le Bot, Marcel Chapeleau, et Sébastien Ndabunganiye. Grand merci à chacun d’eux pour leurs précieux services. Un merci spécial au F. Georges Le Vern, secrétaire général, qui a coordonné l’ensemble du processus et qui a, lui aussi, fait beaucoup de traductions, avant de même que pendant les sessions. Au nom de tous les participants, je profite aussi de l’occasion, pour remercier nos secrétaires, les FF. Siam et Sarawut, qui ont fait leur travail dans un esprit de tranquille efficacité, mettant en pratique l’art d’écouter sans parler et de toujours rendre service avec le sourire aux lèvres. C’est ce qu’ont aussi fait nos experts techniques, le FF. Sebastian Antony Samy et Michael Mathew à Rome, et M. Suraphol, ici, au centre. Le directeur de bureau, M. Anusorn, le personnel de bureau, M. Thanaphon Klindech, Mme Monthakarn Pinthong et Mme Tipawan Sutha, que nous pouvions déranger en tout temps et, bien sûr, le personnel de la cuisine, qui était toujours à notre service. Tous méritent une mention spéciale et un chaleureux « Khab Kun Krab »!

La présence du F. Michael Thinaratana, qui nous assurait l’Eucharistie quotidienne ainsi que tout ce dont nous avions besoin pour l’animation des prières quotidiennes fut, pour nous, une bénédiction. Les efforts des FF. Faustino et Amnuay pour célébrer la messe en français, ainsi que le beau chant des FF. Sarawut et Siam ont rendu nos célébrations liturgiques plus vivantes et plus inspirantes.

Bien que le F. Jean-Claude, o.p., facilitateur, soit déjà reparti pour la France, je souhaite signaler sa contribution à la préparation lointaine du 32e chapitre général. Comme le F. René l’a signalé en invitant le F. Jean-Claude hier matin, la stratégie programmatique qu’il nous a proposée est vraiment intéressante et nouvelle. J’ai remarqué que, dès son arrivée, il a su susciter l’attention et l’intérêt des membres de notre comité préparatoire au chapitre. Au nom de la congrégation tout entière, je tiens à remercier, à l’avance, les FF. René Delorme, Jean-Marie Ndour, Mariannan et Jimmy pour leur précieuse contribution au bon déroulement du prochain chapitre général. Je remercie aussi et je félicite les modérateurs du 17e conseil d’institut : tout d’abord les 4 assistants généraux et, plus particulièrement, les modérateurs élus, les FF. Ambroise, Ronald Brissette, Devassy et George P.J. Vous êtes sûrement d’accord avec moi pour dire qu’ils ont assumé leurs responsabilités avec professionnalisme ! Je remercie aussi les 4 modérateurs et les secrétaires de groupes, ce qui a facilité les discussions dans les groupes et les assemblées générales.

Enfin, je tiens à vous remercier, vous, les supérieurs d’entités pour les présentations réalistes de vos entités et pour votre participation active et respectueuse dans les groupes de discussion et dans les assemblées générales, gardant toujours à l’esprit « le bien commun et l’unité de l’institut » (C 185). J’étais heureux de voir l’esprit de camaraderie et de fraternité qui régnait tout au long des séances, chacun était traité avec amour et respect, malgré les différences de langue et les problèmes liés à ces différences !

Temps de grâce

Vous serez sûrement d’accord avec moi pour dire que le temps passé ensemble, ici, à Bangkok, fut vraiment un temps de grâce. La présence du cardinal Francis Xavier Kriengsak à la cérémonie d’ouverture de la session de formation, le 4 janvier, a donné une couleur ecclésiale à nos sessions en ce lieu. Comme il nous l’a gentiment rappelé lors de son homélie, « la rencontre personnelle avec le Christ et l’évangélisation par notre témoignage devrait être notre priorité ».

La présence du Rév. P. Augustine Pittoyo, S.J., le premier jour de la session de formation, et ses inspirantes réflexions sur notre authenticité comme leaders pour une plus grande fraternité, ont vraiment donné le ton aux différentes présentations faites par les membres de l’administration centrale. Les 8 tâches de leadership que le P. Pittoyo a partagé avec nous, en s’appuyant sur le livre de John W. Gardner « Sur le leadership », ont certainement eu une dimension formative pour nous tous qui sommes appelés à être des leaders dans nos entités. Permettez-moi de répéter ces tâches:

  1. Offrir une vision
  2. Motiver et garder le feu allumé
  3. Gestion-Organisation
  4. Réaliser et maintenir l’unité
  5. Communication – Informer les gens
  6. Rôle symbolique
  7. Représentation du groupe
  8. Nécessité d’un renouvellement continu

L’occasion que nous avons eue, le 7 janvier, de nous unir à l’ensemble des frères de la province de Thaïlande, lors des funérailles du F. Suradej, fut aussi un temps de grâce, exprimant la solidarité avec nos frères qui pleuraient la mort de leur frère bien-aimé.

Comme il y a eu beaucoup de réflexion sur le caractère international de notre congrégation et sur la nécessité de promouvoir une plus grande interculturalité, l’unité dans la diversité, et la collaboration interprovinciale, il est particulièrement symbolique que nous terminions notre 17e conseil d’institut pendant la Semaine de l’Unité, alors que nous prions pour une plus grande unité et une plus grande solidarité entre les chrétiens.

Planification pour l’avenir

En écoutant les rapports des différentes entités, nous avons réalisé que notre congrégation avait plusieurs raisons de rendre grâce à Dieu. Mais, en même temps, nous avons pris davantage conscience que « nous, Frères, sommes influencés par les contrevaleurs dominantes de notre culture, qui nous entraînent dans une dynamique du consumérisme, de superficialité, d’individualisme et de possession », ce que nous avions douloureusement reconnu lors du dernier chapitre général (31e CG, 7).

Lors de l’évaluation de notre vie et de notre mission comme personnes consacrées, particulièrement dans le contexte du Message et des orientations du 31e chapitre général et des propositions du 16e conseil d’institut, nous sommes devenus de plus en plus convaincus que « nous, Frères montfortains de Saint-Gabriel, sommes appelés à un sérieux processus de renouvellement spirituel qui nous mènera, comme personnes et communautés, à réduire la distance entre nos documents et notre vie, afin de vivre une spiritualité visible, crédible et prophétique » (31e CG, 11).

Comme je l’ai mentionné au cours du message inaugural, les deux principaux objectifs de notre 17e conseil d’institut consistaient à faire une évaluation du cheminement que nous avons entrepris depuis notre 31e chapitre général et à planifier la tenue de notre 32e chapitre général. Prions et espérons que la porte d’entrée que nous avons identifiée pour notre prochain chapitre général, « Vie fraternelle et dimension communautaire de la mission Montfortaine », nous mènera à la conversion personnelle, fera de nos communautés de véritables témoins des valeurs évangéliques, nous aidera, à tous les niveaux, à mettre en pratique les éléments de la bonne gouvernance, à vivre davantage la transparence et le sens des responsabilités, contribuera à rendre notre mission véritablement montfortaine, et nous aidera à relever les différents défis auxquels nous sommes présentement confrontés dans la congrégation.

Lors de nos discussions et de nos réflexions, on nous a souvent rappelé que « Le Supérieur provincial est le premier responsable de la Province, au service de la vie religieuse apostolique des Frères » (C 135). Retournons donc à nos entités avec un enthousiasme et une détermination renouvelés, afin de jouer plus efficacement notre rôle d’animateurs et d’administrateurs. Il ne fait aucun doute qu’il y aura toujours beaucoup de défis mais, comme l’a si bien dit Martin Luther King : « Si vous ne pouvez pas voler, courez ; si vous ne pouvez pas courir, marchez ; si vous ne pouvez pas marcher, rampez ; mais, quoi que vous fassiez, vous devez continuer à avancer ».

 Conclusion

Avant de conclure, permettez-moi, une fois de plus, de remercier chacun de vous pour votre contribution au succès de la session de formation et du 17e conseil d’institut. Le message de ce conseil d’institut que vous transmettrez aux frères, aux associés, ainsi qu’aux collaborateurs et collaboratrices, devrait inspirer tous ceux et celles qui ont le souci de mener une vie plus authentique, en s’engageant à participer à la mission ecclésiale d’évangélisation, de témoignage et de promotion humaine. Conformément au thème de la célébration de clôture de cet après-midi : « Vous êtes envoyés à titre de leaders de la mission montfortaine ». Sincères remerciements, à l’avance, au F. Thinaratana pour la préparation de cette célébration. Au retour dans vos entités, veuillez transmettre nos salutations à tous les frères dans vos entités. À tous, je souhaite une très Bonne Année 2017, ainsi qu’une préparation significative au 32e chapitre general.

F.John Kallarackal

Supérieur général