Nouvelles de Madagascar

Nouvelles de Madagascar

Comme dans d’autres pays, les frères sont engagés dans le domaine de l’éducation. Nous dirigeons quatre écoles primaires, trois collèges, trois lycées, une école professionnelle, un centre de formation pour le travail du bois et une école supérieure. Nous sommes très heureux de vous annoncer que deux de nos établissements récemment ouverts, l’établissement Montfort/St-Gabriel, à Anjomakely (banlieue d’Antananarivo), et l’école Montfort/St-Gabriel de Tamatave, ont obtenu l’autorisation d’ouverture délivrée par le ministère de l’Enseignement national de Madagascar. Le lycée d’Anjomakely ouvrira deux classes de terminale à la rentrée de 2017-2018 ; quant à l’école de Tamatave, elle ouvrira un collège à la rentrée 2017. Notre École Supérieure à Mahajanga (ESSGAM) a aussi obtenu récemment son homologation de la part du ministère de l’Enseignement supérieur. Actuellement, nous donnons la formation jusqu’au Master 2 et l’école compte 200 étudiants dans le domaine de la finance-comptabilité et dans celui du marketing-commerce international.

Notre vocation en tant que religieux, ainsi que notre foi chrétienne, sont actuellement « testées » par des violences exercées contre les religieux, les religieuses et les prêtres dans la Grande île. Il y a quelques semaines, une communauté religieuse d’Antsirabe a été victime d’un cambriolage et les sœurs et les aspirantes ont subi des violences de la part de bandits qui sont partis avec une importante somme d’argent et du matériel. Il y a quelques jours, un prêtre capucin a été assassiné par des bandits dans le nord du pays. Dans une communauté des sœurs de Mormaison, le tabernacle a été volé. Certaines communautés religieuses sont ciblées par des bandits et des voleurs. La conférence des évêques ainsi que la conférence des religieux et religieuses ont condamné ces actes. Dans la lettre ouverte adressée aux autorités civiles, au mois d’avril, elles écrivaient : « Nous demandons aussi que la justice soit exercée à l’égard des malfaiteurs et qu’ils ne restent pas impunis. Car ce n’est qu’après un processus judiciaire chargé de faire apparaître la vérité que peut intervenir le pardon. Nous continuons à prier pour notre pays afin qu’y règnent la justice et la paix, et « que notre Madagascar devienne une terre heureuse ! » 

Nous sommes bien soutenus dans nos projets ainsi que dans notre mission par des associations, par des hommes et des femmes de bonne volonté. Nous tenons à remercier l’Association Solidarité Saint-Gabriel de France, Cœur du Monde, AIDER, la Solidarité Gabriéliste d’Espagne, l’association Sourires Partagés, sans oublier la province de France. Grâce à leurs aides financières nous pouvons améliorer les infrastructures dans nos institutions. Nous souhaitons que cette collaboration continue afin que nous puissions poursuivre notre mission d’éducation dans de bonnes conditions de travail.

Tous nos aspirants et stagiaires, environ une trentaine, avec quelques jeunes frères et moi-même, nous sommes réunis à Anjomakely pendant la semaine sainte. Au « menu » de notre programme nous avions : prière, méditation, récollection, travail manuel, animation culturelle et sports. Ce fut également un moment de retrouvailles entre les jeunes et un temps d’échange. Ils ont bien apprécié la rencontre et ils attendent déjà la prochaine qui aura lieu au mois d’août.

F. Jean Benjamin Raherinantenaina, de notre district, est actuellement à Yercaud (Inde) avec d’autres frères indiens pour la préparation à son engagement définitif. Je tiens à remercier le F. Paulose Mekkunnel, le directeur du programme, d’avoir accepté notre demande et le F. Mariannan, provincial de Trichy, qui a pris en charge toutes ses dépenses. F. Benjamin sera de retour à Mada le 23 mai prochain. Nous avons appris que nos deux novices à Thiès (Sénégal) sont parfaitement intégrés et ils apprécient bien leur vie dans un groupe international. Nos quatre postulants qui sont à Antsirabe actuellement rejoindront Thiès le mois d’octobre prochain.

Nous attendons la visite du F. John Kallarackal, notre supérieur général, du 21 mai au 4 juin prochain. Nous lui souhaitons déjà la bienvenue et nous l’assurons de nos prières fraternelles.     

Frère John Britto

Supérieur du district