Le Triduum montfortain

Le Triduum montfortain

Comment mieux préparer  la fête de saint Louis-Marie de Montfort, en son tricentenaire, que de consacrer trois jours à approfondir la spiritualité montfortaine? C’est ce qu’ont fait plusieurs centaines de personnes, dont le nombre ira croissant, au fil des jours, jusqu’à compter 400 personnes le dernier jour. Les provenances seront multiples. Déjà, nos congrégations amèneront des pèlerins de l’Inde, de la Thaïlande, du  Canada, des Congo, de l’Italie, de la Malaisie, de Haïti…et des laïcs viendront du Danemark, de l’Irlande, de la Pologne, de la Suisse, de la Colombie, sans oublier la France, et particulièrement du voisinage de Saint-Laurent-sur-Sèvre. Chaque journée réunissait à la Basilique tous ces participants pour les laudes, la messe, suivie d’une prédication. Un autre rendez-vous était donné en fin de matinée, ainsi que le soir  pour le chapelet et les vêpres. Deux visites furent proposées en après-midi à la Séguinière et à Mervent, s’ajoutant au parcours de Montfort dans la ville, ou la découverte d’une disciple de Louis-Marie, en la personne de Marie-Louise Trichet et de la congrégation des Filles de la Sagesse dans l’espace muséographique. Ces trois jours se concluront par une procession, le soir du 27 avril, en attendant le grand rendez-vous du lendemain avec une basilique comble, pour la messe du Tricentenaire, et le spectacle sur Montfort donné à deux reprises devant 1200 spectateurs.

Bros- Yvan Passebon/Marcel