LE PÈRE DE MONTFORT: FOLIE ET SAGESSE!

LE PÈRE DE MONTFORT: FOLIE ET SAGESSE!

Le colloque fut un moment très spécial avec la famille montfortaine venue de différents pays. D’emblée, l’accent a été mis sur l’enracinement biblique de la pensée de Montfort. J’ai été heureux d’entendre ce qui a été dit sur ses écrits et sa pratique pastorale, en particulier les écrits traitant de la Sagesse et impliquant sa vision des mystères de la Trinité, de l’Incarnation et de la Rédemption.

Son travail de ‘missionnaire apostolique’ fut bien synthétisé et développé. Le colloque a insisté sur la configuration au Christ et  l’engagement que représente le baptême. Son sens de l’organisation faisait merveille à l’occasion des processions : une belle pédagogie d’Église réunissant diverses composantes de la société dans une démarche centrée sur le baptême. Montfort faisait renouveler les promesses du baptême. L’exemple de la Rochelle est puissant. La période de maturité 1710 – 1716 a été mise en relief. Cette période s’étend  de Pontchâteau jusqu’à sa dernière mission à St-Laurent. A la Rochelle, il travaillait avec des collaborateurs hommes et femmes, en vue de toucher les pauvres et les enfants.

Les intervenants ont dit la place de Marie, de la Croix et du rosaire. En son temps, il a fait preuve d’une grande profondeur et d’une vision missionnaire originale.

L’importance qu’il donnait au vivre « EN » Marie a été évoquée, même s’il insistait sur le « PAR » Marie. Et pour cause ! En effet, il commence le “Traité de la vraie dévotion” par cette phrase : “C’est par la très Sainte Vierge Marie que Jésus-Christ est venu au monde et c’est aussi par elle qu’il doit régner dans le monde”.

Avec un tel missionnaire et apôtre, il n’est pas étonnant de constater son rayonnement. J’ai redécouvert comment la miséricorde du Père nous envoie de multiples charismes. Un jour, quand le moment sera venu, et quand Dieu voudra, il sera proclamé docteur de l’Église. De partout, de plus en plus de fidèles se consacrent à Jésus par les mains de Marie.