Le Pape François a rencontré les religieux du diocèse de Rome

Le Pape François a rencontré les religieux du diocèse de Rome

Le Pape François a rencontré en audience privée les religieux et les religieuses du Diocèse de Rome le samedi, 16 mai 2015 à l’occasion de l’année de la vie consacrée.

 

Dans cette rencontre, le Pape François a parlé spontanément répondant à la question sur les tensions de la vie monastique urbaine et l’aspect pratique du ministère sacerdotal.

 

En réponse à la question d’une religieuse sur l’équilibre délicat entre la vie retirée, la clôture et la visibilité des monastères, le Saint-Père a défini cette vie « tension vitale, une tension vécue dans votre âme ; c’est l’appel de Dieu vers une vie à l’écart et la nécessité d’être un signe » « Mais Père, est-ce que les nouvelles doivent être connues dans les monastères ? – Elles le doivent ! », dit-il, « Les nouvelles de ce qui se passe dans le monde, par exemple, de la guerre, des maladies, de tant de souffrances dans le monde ».

 

Il a ajouté: « Votre vocation n’est pas un refuge ; c’est d’aller à la bataille, les mains jointes en prière, comme Moïse, au moment où les gens se battent ».

 

En réponse à une autre question sur la ressemblance entre l’amour dans le mariage et l’amour dans la vie consacrée, le Pape François a dit qu’il s’agit du même amour.  « Il y a une dimension d’amour sponsal dans la consécration des femmes… ainsi que pour les religieux, parce que Jésus s’est uni à l’Eglise ». 

 

A propos de l’obéissance, le Saint Père a rappelé les mots de l’apôtre Paul au sujet de Jésus Christ qui « s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort, et à la mort sur une croix », disant « Le mystère du Christ est celui d’un obéissance féconde, comme celle de la vie consacrée ; obéissance, icône de la voie du Christ ».

 

En conclusion, le Pape François retient le thème de la vie consacrée comme un don. « C’est un don de Dieu, de prophétie ! C’est d’offrir son cœur, librement, à une congrégation, qui est elle même un don pour le monde ».

(Vatican Radio)