Commémoration de nos frères martyrs à Buta (R.D.C.): 30 mai 1965 – 2015

Commémoration de nos frères martyrs à Buta (R.D.C.): 30 mai 1965 – 2015

Dans son livre « Le Calvaire des Frères  de Saint Gabriel au Congo », le frère Bernardin (Gaston Nijs), ancien missionaire au Congo de 1933 à 1956 et de 1962 à 1967 et ancien provincial de la province de Belgique (de 1956 à 1962) écrit: « Les religieux européens (trente comptés par un témoin – 7 frères de Saint Gabriel et 21 pères et frères Croisiers), rangés sur deux lignes au-dessus de la butte, étaient calmes malgré les insultes et les coups, aucun cri ni pleur!

Ils devaient descendre un à un, frappés d’abord à coups de bâtons.  Arrivés au bord de la rivière, un coup de couteau au côté droit; une fois tombées, quelques coups de machette dans le cou à la portion cervicale, et puis, jetés à l’eau de la Rubi.  Des simbas en pirogue achevaient au fusil ceux qui réagissaient encore … »

Chaque année, vers la fin du mois de mai, on a commémoré ce fait, en général à Hasselt, dans l’église des pères Croissiers mais aussi à d’autres endroits, par exemple à Liedekerke ou nous avons érigé une statue du Saint Père de Montfort en 2005, 40 ans après les évènements.

Cette année – le 50° anniversaire – on s’est rendu d’abord à Uden en Hollande le 30 mai.  Cette commémoration avait quelque chose de spécial parce qu’on notait la présence de 2 frères congolais (Fr Luc, provincial et Fr Timothé, économe), 4 frères indiens (les provinciaux de Hyderabad, Pune et Ranchi et le fr. Jayapal Reddy, responsable de la communication à Rome) et  fr Raf Fouquet, missionaire de 1953 à 2010.  L’accueil était chaleureux avec une tasse de café et des gâteaux.  Suivait après une présentation avec interviews qui nous donnait une idée de ce que les martyrs ont vécu les derniers mois de leur vie.  Plusieurs Pères Croisiers – avec une délégations d’Africains – concélébraient la messe.  Une belle journée de rencontre et de prière.

Le lendemain on était attendu à la paroisse du fr. Bernard (Frans) De Kegel, un des frères martyrs,  une initiative de la famille.  Après la messe où la mémoire du frère a été convoquée,  on avait l’occasion de visiter une petite exposition sur la vie du frère Bernard.  Le verre de l’amitié  faciliteit la rencontre.

Une semaine plus tard – le 7 juin – nous avions invité les familles des frères Bernard, Gilbert et Guido – anciens élèves de l’école de Liedekerke – pour une célébration près de la statue de notre Père de Montfort à Liedekerke.  Le frère Raf Fouquet a évoqué la vie de ses confrères dans  la région de l’Uele. Le frère Timothée, au nom de son provincial, nous annonçait la construction d’un monument souvenir à Kinshasa pour marquer la cinquantième anniversaire de la mort  de nos sept frères missionaires martyrs.  Il nous parlait aussi de le commémoration des frères martyrs à Bondo en reprenant les mots de l’évêque Etienne: « Le diocèse de Bondo s’est souvenu pendant deux jours des missionaires tués sauvagement le 30 mai 1965 à Buta par les rebelles.  Les fidèles ont déposé des fleurs et prié au site du mémorial … Le dimanche de la Sainte Trinité on a célébré quatre heures l’eucharistie en présence d’une foule nombreuse et d’une délégation des Pères Croisiers et des frères de Saint Gabriel… »  En finissant son témoignage, le fr Timothée nous demandait de continuer à aider les cinquante frères congolais et à prier pour eux.

Après la célébration on se réunissait pour un repas délicieux dans une atmosphère cordiale.