accueil des Frères de Ploërmel

accueil des Frères de Ploërmel

Le dimanche 21 février 2016, les frères de la communauté de la maison généralice ont eu la joie d’accueillir nos « cousins », les Frères de l’Instruction Chrétienne, dits de Ploërmel. 15 Frères ont donc partagé fraternellement notre eucharistie et notre repas. Étaient présents presque tous les membres du Conseil général dont le frère Yannick Houssay, Supérieur général, et des frères de la communauté venus de tous les horizons : Uruguay, France, Espagne, Ouganda, Kenya, Bénin.

Nous pouvons nous rappeler à cette occasion les liens profonds qui unissent nos deux congrégations. Notre second « fondateur », le Père Gabriel Deshayes (1767-1841) devenu curé d’Auray, s’était rendu compte que les paroisses rurales de la Bretagne souffraient d’un grave manque d’instituteurs. En 1816, il accueille des jeunes gens dans son presbytère et fonde les « petits frères de Bretagne » : 43 jeunes seront formés au noviciat d’Auray entre 1816 et 1823. De son côté, Jean-Marie de La Mennais (1780-1860), prêtre de Saint-Malo devenu vicaire général de Saint-Brieuc, est préoccupé lui aussi par la détresse des paroisses rurales : en 1817, il décide de former des instituteurs pour les campagnes et, plus tard, il fonde un noviciat à Saint-Brieuc. M. Deshayes et M. de La Mennais vont se rencontrer plusieurs fois en 1817. Le 6 juin 1819, à Saint-Brieuc, ils unissent leurs forces et fondent la « congrégation des Frères de l’Instruction Chrétienne », avec deux noviciats : l’un à Auray, l’autre à Saint-Brieuc. Au début, ils dirigent conjointement la congrégation. Du 9 au 15 septembre 1820, a lieu la grande retraite commune d’Auray, avec 50 frères et novices d’Auray et de Saint-Brieuc. À la conclusion de la retraite, ont lieu les premiers vœux. En 1824, le P. Deshayes rachètera l’ancien monastère des Ursulines de Ploërmel pour servir de maison-mère et de noviciat à la congrégation. M. Deshayes, nommé Supérieur des congrégations montfortaines en 1821, va laisser progressivement M. de La Mennais diriger seul la congrégation. Les frères de Ploërmel considèrent donc le Père Deshayes comme un co-fondateur. De notre côté, nous nous rappelons qu’en 1821, le Père Deshayes a fait venir à Saint-Laurent 1 frère et 9 novices d’Auray dont le frère Augustin (Jean Éveno), qui se sont unis aux 3 frères du Saint-Esprit, C’est à partir de cet apport providentiel que les frères du Saint-Esprit vont connaître un développement extraordinaire : grâce au P. Deshayes, le projet initial du Père de Montfort de susciter des écoles charitables trouve un accomplissement inespéré.

À 11.30, nous avons célébré joyeusement l’Eucharistie du 2ème dimanche de Carême, dans l’esprit de la Transfiguration bien souligné par le P. Jaimon, notre aumônier. Nos trente voix ont été très bien soutenues par la guitare du frère André Roberge. Devant l’ambon, les portraits du Père de Montfort, de Gabriel Deshayes et de Jean-Marie de La Mennais, nous rappelaient nos liens essentiels. Notre célébration s’est conclue par l’hymne du Jubilé de la Miséricorde.

À 12.30, un apéritif a été l’occasion d’échanges fraternels, de discours et toasts de bienvenue donnés par le frère Georges Le Vern, supérieur de la communauté, et par le frère John Kallarackal, supérieur général. Tous les frères ont été présentés par les supérieurs respectifs des deux communautés : le frère Hervé Asse pour Ploërmel, et le frère Georges Le Vern pour Saint-Gabriel.

À 13.00, un excellent repas préparé par nos Sœurs de Saint-Joseph de Kottayam a ravivé corps et esprits, dans une atmosphère cordiale. Un délicieux « tiramisù », préparé avec amour par nos Sœurs, et deux bouteilles de « spumante dolce » ouvertes avec succès par les deux supérieurs généraux, ont parfaitement conclu nos agapes fraternelles. Le célèbre chant d’Hugues Aufray, « Santiano », à la gloire des marins de Saint-Malo, nous a rappelé que Louis-Marie Grignion, Gabriel Deshayes et Jean-Marie de La Mennais sont tous bretons et fils de l’ancien diocèse de Saint-Malo. C’est pourquoi nous avons chanté en terminant :

« T’nez bon la barre, et t’nez bon le vent,
Hissez haut, fils de Saint-Malo !
Louis-Marie, Gabriel, Jean Marie,
Allons, voguons tous vers le Très-Haut ! »

Le frère Yannick Houssay, supérieur général des Frères de Ploërmel, a conclu cette rencontre très fraternelle, en soulignant de nouveau les liens profonds qui unissent nos deux congrégations .

frère Bernard Guesdon