300 km de marche de charité pour marquer les 300 ans de l’institution catholique internationale des Frères de Saint-Gabriel

300 km de marche de charité pour marquer les 300 ans de l’institution catholique internationale des Frères de Saint-Gabriel

Faisant fi des ampoules et des pieds enflés, après avoir bravé le soleil et la pluie, un groupe de huit personnes était de retour à Singapour après une marche de 300 km, commencée neuf jours plus tôt, à Malacca.

Six garçons âgés de 15 à 17 ans et deux membres du personnel de Boys’ Town – une organisation bénévole d’assistance sociale locale qui aide les jeunes en difficulté – ont fait 300 km de marche de charité pour marquer les 300 ans de l’institution catholique internationale, Frères de Saint-Gabriel, à l’origine de la fondation de six écoles à Singapour.

Le groupe espère amasser 150,000$ pour St. Gabriel’s Foundation, créée en 2001, afin de prendre en charge le fonctionnement des écoles. Les participants ont vécu six mois de formation à la marche, faisant 34 km deux à trois fois par semaine. Partis de Montfort Youth Centre, Malacca, le 29 juillet, ils ont cheminé sur les routes nationales en traversant des municipalités et des villes telles que Muar, Batu Pahat, Pontian et Johor Baru.

Ayant traversé le Causeway, ils ont marché jusqu’à Montfort Secondary School, à Hougang, et jusqu’à certaines autres écoles fondées par les Frères de Saint-Gabriel, avant d’arriver au quartier général du Boys’ Town, à Upper Bukit Timah.

Les garçons ont dit que les trois premiers jours furent les plus ardus, parce qu’ils n’étaient pas habitués à l’effort physique. Ethan Teo, un élève de Assumption English Secondary School, dont le père travaille comme chauffeur et dont la mère est assistante dans le domaine de la vente, a déclaré: « J’avais plusieurs ampoules et mes orteils étaient enflés. Mais j’ai tout simplement « tahan » (verbe endurer, en malais), même si c’était très douloureux ».

Ils passaient les nuits en des auberges différentes ou des hôtels à prix modique. Chaque jour, ils partaient à 06h00 du matin et marchaient environ 35 km avant d’atteindre leur destination vers 16h00.

Un élève d’Assumption Pathway Secondary School, Jackies Low, a dit: « C’était fatigant, mais nous nous encouragions les uns les autres … et nous faisions des blagues. Je voulais faire cette marche parce que Boys’ Town m’a permis de devenir une meilleure personne. J’étais très paresseux et j’ai quitté l’école pendant deux ans mais, maintenant, j’ai appris à travailler fort et à me discipliner pour mieux réussir ».