CONGRES ‘Charismes en communion’ à ROME

CONGRES ‘Charismes en communion’ à ROME

CONGRES ‘Charismes en communion’ à ROME

 

Congrès à Castel Gandolfo près de Rome :  8 et 9 février 2020

Nous étions 350 religieux/ses et 50 laïcs d’une centaine d’Instituts et de 33 pays, avec des Orthodoxes et des Luthériens. Les traductions étaient en dix langues. Ce regard sur les chiffres nous introduit à cette réalité arc-en-ciel que vit l’Église dans notre monde actuel. Quatre religieux orthodoxes de France logeaient dans notre maison généralice.

La présidente du Mouvement des Focolari, Maria Voce a insisté pour dire que l’Église est la maison et l’école de la Communauté. Cette année 2020 est celle du centenaire de la naissance de Chiara Lubich. Celle-ci a tissé des liens de communion entre les charismes. Elle utilisait souvent la comparaison suivante : de même que dans un jardin, il y a de nombreuses fleurs, de même dans l’Église, « toutes les vertus ont fleuri… Les fondateurs des Ordres sont ces vertus devenus vie. »

Le Cardinal João Braz De Aviz : Son intervention fut brève car il partait rejoindre les 150 évêques amis du mouvement des Focolari réunis eux aussi pour leur congrès annuel. « Les personnes consacrées, en venant au contact avec le mouvement des Focolari trouvent un élan et une aide pour mettre en valeur la beauté et l’originalité de leurs propres charismes, pour apprécier et aimer les autres charismes comme le leur ».

Désormais, on comprend mieux l’importance de l’Église charismatique et de l’Église hiérarchique enrichie de son profil marial et pétrinien. Il y a actuellement plus de 100.000 laïcs qui participent aux charismes des divers fondateurs.

 Fabio Ciardi, OMI. Le chemin que Chiara Lubich indique pour raviver les charismes est un chemin qui oriente vers Jésus Crucifié et Abandonné. . Et de plus, elle disait que tous les charismes découlent de cette “plaie” de laquelle a jailli l’Esprit Saint, l’auteur des charismes. D’ailleurs, pour nous, frères de St-Gabriel, il est bon de savoir que Chiara disait : « saint Montfort m’a appris la place centrale de la Croix ». (cf. Journal, 1964).

 Les différents charismes : Une religieuse intervenante a insisté sur la présence de Marie dans notre vie personnelle. Marie, qui vit déjà dans la réalité du « Nous » (avec chaque personne de la Trinité), introduit dans cette réalité tous ceux qui l’accueillent comme mère. Il y avait dans ses paroles l’écho de la pensée et de l’expérience personnelle de saint Louis-Marie de Montfort.

 Les autres interventions ont insisté sur les charismes répandus tout au long de l’histoire à travers les instituts religieux et les mouvements. La loi de l’Évangile, c’est l’amour de Dieu pour l’homme et celui de l’amour réciproque entre les personnes humaines. Au centre se trouve le Christ et non les membres d’un Ordre. L’unité est le but de tous les charismes. Un fondateur disait : “J’appartiens à l’Ordre de l’Évangile“.

Le pape François a écrit aux évêques amis du mouvement des Focolari  réunis durant le même week-end : « L’Esprit ouvre au dialogue de la charité et de la vérité avec tout homme et toute femme, de toutes cultures, traditions religieuses et convictions idéales, afin de construire dans la rencontre la nouvelle civilisation de l’amour. L’Esprit nous met à l’école de Marie, pour apprendre que ce qui vaut et reste, c’est l’amour…. »

Quelques réactions :

« Ce congrès a été une réponse aux défis d’aujourd’hui. » (PM)

« La formation dans beaucoup de nos institutions religieuses et séminaires… ne nous formaient très souvent qu’à apprécier nos particularités, qui ont certes leurs richesses, mais nous ont fait et font nous sentir supérieurs aux autres (…). Cela a toujours promu de petites guerres silencieuses… Grâce à l’unité, ma vision a changé. » (AD)

« Depuis que j’ai participé à « l’école des charismes » selon la spiritualité de l’unité, avec des religieux de plus de dix congrégations, j’ai expérimenté combien l’Église a été novatrice dans l’histoire. Je ne sens plus la rivalité ou la supériorité des instituts ou de mon institut.» (FM)

« Chaque charisme dans la vie religieuse incarne un aspect de la mission. La communion des charismes rend l’Évangile plus visible. … Ma pierre, si belle soit-elle, ne pourra resplendir dans l’édifice collectif qu’en s’ajustant aux autres. » (JB)

« Notre vocation est de donner Jésus au monde. » (SD))